MaDermato.com - Dr Claudine MARQUART-ELBAZ

Les molluscum contagiosum

 

Généralités

Les molluscums contagiosum sont des verrues qui peuvent apparaître sur toutes les parties du corps. Presque tous les enfants en développeront un jour ou l’autre.  Les adultes qui n’ont pas eu de molluscum dans leur enfance, peuvent en développer mais c’est assez rare.

Aspect

Les molluscum contagiosum sont en relief, de couleur chair ou rose avec un centre blanchâtre parfois visible. Ils mesurent en général de 1 à 5 millimètres de diamètre. Parfois une zone de peau rouge et sèche qui peut démanger, apparaît autour des lésions.

Le nombre de lésions et leur localisation sont très variables : parfois 2 ou 3 molluscum au pli d’un coude, parfois des dizaines de lésions sur tout le corps y compris sur le visage !

Cause

Les molluscum contagiosum sont induits par un virus de la famille des poxvirus. Ils sont très  contagieux pour soi-même et pour les autres : dès qu’on a une lésion, d’autres ont tendance à apparaître et un enfant a tendance à contaminer ses frères et sœurs. Les enfants dont la peau est très sèche ou qui souffrent d’eczéma ont tendance à plus en développer, sans doute parce que la pénétration du virus dans la peau est facilitée.  La guérison survient quand l’organisme fabrique des défenses contre le virus, en général en 6 mois à 2 ans.

 

Avant de consulter

Prévention

Il est illusoire de vouloir éviter la contagion. Il s’agit d’une maladie bénigne: presque tout le monde les attrappe un jour.

Traitement

Si on diagnostique la présence de molluscum contagiosum, il est toujours utile de bien hydrater la peau pour éviter la propagation du virus et donc la survenue de lésions plus nombreuses. Les traitements des verrues en vente libre dans les pharmacies ne sont pas indiqués pour soigner les molluscum contagiosum. C’est pourquoi il vaut toujours mieux consulter un dermatologue avant de commencer un traitement, d’autant qu’il est parfois difficile de faire la différence entre les « vraies » verrues et les molluscum contagiosum lorsqu’on n’est pas médecin.

 

La visite chez le dermatologue

En général, le dermatologue souhaitera examiner entièrement l’enfant, car certaines lésions très petites peuvent passer inaperçues. Il se peut qu’il examine les lésions avec un dermatoscope* ou encore qu’il gratte doucement l’une ou l’autre lésion pour confirmer le diagnostic.

Traitement

- L’abstention

On peut décider de ne pas soigner les molluscum contagiosum et d’attendre leur guérison spontanée, surtout si les lésions sont nombreuses ou que l’enfant est très jeune. Lorsque la peau du corps est sèche, on prescrit aussi une crème hydratante, qui diminue le risque de contagion à d'autres endroits du corps.

- L’ablation des lésions à la curette

Elle consiste à enlever les lésions en les grattant avec une petite curette. Actuellement, on dispose de crèmes anesthésiantes qui, appliquées sur les lésions 1 heure avant la consultation, rendent ce geste indolore. On vous prescrira donc cette crème lors de la première visite et un deuxième rendez-vous sera nécessaire pour l’ablation des lésions.

Ce traitement ne laisse pas ou peu de cicatrices mais chaque lésion saigne lorsqu’on l’enlève ce qui peut être angoissant pour certains enfants et très pénible lorsqu’il y a plus de 10 à 15 lésions. De plus, même si on enlève toutes les lésions visibles, d’autres molluscum peuvent encore apparaître ce qui oblige alors à répéter l’opération.

- La cryothérapie

Elle consiste à congeler les molluscum avec de l’azote liquide ou de la neige carbonique, ce qui équivaut à une brûlure. La douleur est aussi celle d’une brûlure et il y a parfois des cicatrices. En dehors de rares cas particuliers, on évite ce traitement.

 

Conclusion

Les molluscum contagiosum ressemblent tellement à des verrues que bien souvent ce n’est que le dermatologue qui fait le diagnostic. Une fois qu’il vous aura rassuré(es) sur la bénignité des lésions,  vous pourrez discuter avec lui de la nécessité de les traiter ou de l’eventualité d’attendre leur guérison spontanée.