MaDermato.com - Dr Claudine MARQUART-ELBAZ

La gale (scabiose)

Généralités

La gale est une maladie contagieuse due à un petit parasite appelé sarcopte. Le sarcopte mesure 0,3 mm, on ne peut donc pas le voir à l'oeil nu. Il se promène à la surface de la peau mais surtout creuse des petites galeries sous la couche cornée. Il se trouve donc sous la partie morte de notre peau (sous la corne), au-dessus de la peau vivante, et pas vraiment dans notre organisme. Dans ces petites galeries, la femelle pond des oeufs. Les sarcoptes se nourrissent de notre sang. Au bout d'un certain temps, notre corps ne supporte plus la présence de ce parasite, ce qui se manifeste par des démangeaisons, d'abord là où il se trouve, puis presque partout sauf sur le visage. Il se passe en général 3 semaines entre le moment ou on est contaminé et le début des démangeaisons.

Il y a actuellement une importante épidémie de gale. La maladie concerne tout le monde, y compris les personnes qui ont une excellente hygiène, alors qu'il y a quelques années elle concernait plutôt les personnes qui avaient des difficultés à se laver comme les sans domicile fixe.

Aspect

Le sarcopte étant trop petit pour être vu à l'œil nu, la seule chose qui est facilement visible, ce sont les lésions de grattage. C'est donc surtout l'histoire de la maladie et les symptômes qui permettent de suspecter la gale.

Le principal symptôme est la démangeaisons. Elle se localise d'abord à certains endroits puis touche tout le corps sauf le visage. Elle augmente beaucoup le soir et la nuit, de manière générale à la chaleur. Elle empêche parfois de dormir. Souvent, d'autres personnes de l'entourage ont la même démangeaison.

De très près on peut observer les sillons qui sont typiques de la gale: ce sont des petits traits blancs de quelques millimètres à 1 centimètre avec un petit point brun noir à une extrémité. n les trouve surtout entre les doigts des adultes, sur les paumes et les plantes des enfants.

Sillon de gale (paume enfant)

Prévention

Le seul moyen de ne pas attraper la gale est de ne pas toucher une personne contaminée ou son linge (vêtements, draps...). Mais, en général, on se contamine par des personnes très proches avec qui on vit ou surtout avec qui on dort. On n'attrape pas la gale en serrant la main, ou en s'asseyant dans le bus. De toute façon, la gale n'est pas une maladie grave et elle se soigne très bien, il n'y a donc pas lieu de prendre des mesures de prévention particulières.

La consultation chez le dermatologue

Examen

Le dermatologue vous posera d'abord de nombreuses questions puisque c'est d'abord l'histoire de la maladie et les symptômes qui lui permettront de suspecter le diagnostic. Ensuite, il vous examinera entièrement. Il recherchera particulièrement la présence des petites galeries qu'on voit sous forme de sillons sur la peau. On les recherche surtout entre les doigts chez les adultes, sur la paume des mains et sous les pieds chez les jeunes enfants. Il y a parfois aussi des boutons rouges sur le pénis chez l'homme. Pour arriver à voir le parasite, le dermatologue utilisera un dermatoscope qui permet d'être certain du diagnostic.

 

Traitement

Une fois le diagnostic posé, plusieurs traitements sont possibles. La gale ne peut pas guérir sans traitement.

Traitement en comprimés: Ivermectine (StromectolR)

On prend le soir, 2 heures après le dîner un certain nombre de comprimés en fonction de notre poids (en général entre 2 et 5). Les comprimés rendent notre sans toxique pour le parasite et il est empoisonné lorsqu'il mange. C'est pourquoi ce médicament n'est pas efficace sur les oeufs. On doit donc prendre une deuxième fois les comprimés 15 jours plus tard. Cependant, les démangeaisons vont déjà diminuer dans les jours qui suivent le premier traitement.

Ce médicament n'est pas indiqué chez les enfants de moins de 15 kg et chez la femme enceinte (bien qu'il soit a priori sans danger chez elle).

Le StromectolR est remboursé par la sécurité sociale.

 

 

Traitement local: AscabiolR ou SprégalR

L'Ascabiol s'applique le soir après la douche, sur la peau sèche, avec un pinceau, sur le corps entier, même le cuir chevelu. On évite quand même le visage. On insiste sur les endroits qui démangent. Quand on a appliqué le produit partout, on passe une deuxième couche. On laisse ensuite agir le produit 24 heures sans se laver (moins longtemps chez la femme enceinte ou le petit enfant), puis on se douche. Lorsqu'on se lave les mains, on y réapplique une couche. Un seul traitement est nécessaire. On bande les mains des petits enfants car ils ne faut pas qu'ils avalent le produit (risque d'épilepsie).

Le SprégalR s'applique aussi le soir. Comme c'est un spray, il vaut mieux faire le traitement dans une pièce aérée et appliquer le produit à l'aide d'un coton qu'on imbibe pour les zones près du visage, surtout chez les jeunes enfants. On ne laisse agir le produit que 12 heures. On évite de prescrire SprégalR chez les personnes asthmatiques.

Les traitements locaux ne sont pas remboursés. On peut les prescrire chez les jeunes enfants et les femmes enceintes en respectant certaines précautions.

Autres mesures à prendre

- il faut traiter toutes les personnes qui habitent ou dorment ensemble en même temps

- il faut laver tous les vêtements et le linge de lit qui ont été touchés les 5 derniers jours à 60°. Le parasite meurt en dehors du corps humain en 1 à 2 jours. On lave le linge 8 heures après avoir pris les comprimés de StromectolR, ou au moment où on se douche après le traitement local

- si certaines choses ne peuvent pas être lavées, on les met dans un sac poubelle avec de la poudre AparR pendant 2 jours

- il faut se couper court les ongles et les brosser

- on peut éventuellement recouvrir quelques jours le canapé du salon avec un drap propre

- les autres mesures sont superflues: inutile de tout désinfecter, de passer l'aspirateur partout, etc...

- après le traitement local, la peau est souvent sèche et on peut appliquer de la crème hydratante pendant quelques jours

Evolution

Après le traitement local, la démangeaison diminue brutalement en 1 à 2 jours, moins vite et moins nettement avec les comprimés. Dans tous les cas, on se gratte encore un peu pendant quelques jours. Surtout, presque toutes les personnes développent une espèce de phobie de la gale, se traitent plusieurs fois, sont très angoissées… Cela est lié au fait qu'on ne peut pas voir le parasite et donc qu'on ne voit pas non plus qu'on est vraiment guéri. Il ne faut pas hésiter à reconsulter son médecin pour être rassuré.

Conclusion

La gale est une maladie souvent angoissante alors qu'elle n'est jamais grave et qu'on la soigne très bien. Il ne faut donc pas hésiter à consulter rapidement si vous avez un doute, avant de contaminer vos proches.